Aller au contenu Aller au menu

Responsables pédagogiques : C. FOURNIER-THIBAULT, M. UMBHAUER
 

L’étude du développement normal et pathologique est un des domaines de recherche les plus importants en Biologie actuellement. La Biologie du développement est devenue une discipline synthétique dans laquelle la génétique, la biologie moléculaire, la physiologie et l’anatomie sont intégrées pour permettre de progresser dans la compréhension des pathologies. Une approche de biologie des systèmes est maintenant requise pour appréhender les pathologies congénitales, la stérilité, le cancer, les maladies métaboliques et développementales et pour permettre la mise au point de thérapeutiques innovantes comme l’utilisation des cellules souches et progénitrices dans la médecine régénérative. Les approches modernes de la Biologie du Développement ont aussi permis de produire des interprétations intéressantes et surprenantes dans le domaine de l’évolution des plantes et des animaux. Ainsi, la formation des étudiants en Biologie du Développement fait face à un nouveau challenge: devenir multidisciplinaire pour permettre aux futurs chercheurs de répondre aux questions excitantes posées par ce domaine de la Biologie.

Le programme de Master international en Biologie du Développement est proposé par des Instituts de recherche majeurs dans quatre pays européens (France, Espagne, Pays-Bas et Portugal). Le programme offre un enseignement de haut niveau des principes fondamentaux de Biologie du Développement, avec comme point central la synthèse des approches génétiques, moléculaires et cellulaires utilisées dans ce domaine. Les enseignements complémentaires comprennent :

  • Biologie du Développement (Université Pierre et Marie Curie, UPMC, et Ecole Normale Supérieure, ENS, Paris): approches génétiques, moléculaires et cellulaires du développement.
  • Evolution et Développement (Université de Lisbonne, UL, Lisbon): intégration comparée de la génétique du développement et de la génétique des populations, interaction des cellules, organismes et populations en développement avec leur environnement.
  • Développement et Médecine (Université de Maastricht, UM, Maastricht): intégration des approches génétiques et épigénétiques dans les maladies congénitales ou acquises (développement anormal, physiologie et oncologie).
  • Biologie des Systèmes et Développement (Université de Pompeu Fabra, UPF, Barcelone): analyse des données intégrées et modélisation pour construire, valider et élucider les systèmes biologiques complexes au cours du développement normal et pathologique.

L’objectif du programme est d’attirer des étudiants motivés dans un programme de Master qui intègre les meilleurs cours proposés par les Universités du consortium, spécialistes dans chacun de leur domaine. Ce programme permet aux étudiants d’acquérir une compréhension critique du domaine de la Biologie du Développement fondamentale et appliquée et d’acquérir d’excellentes compétences professionnelles et personnelles. Les spécialisations permettent aux étudiants d’obtenir une qualification multiple de haut niveau dans des disciplines complémentaires et génèrent des opportunités de carrière dans la recherche académique, l’industrie pharmaceutique, la recherche biomédicale, ainsi que dans le domaine des organisations environnementales et de la conservation des espèces.

Critères d’admission pour les étudiants au Master international : le pré-requis pour l’admission au master est de posséder une Licence en Sciences Biologiques avec une formation de base en Biologie du Développement. Pour l’option de Biologie des Systèmes, des bases en Bioinformatique sont requises. Les étudiants doivent aussi posséder un test de niveau en Anglais (e.g, TOEFL ou équivalent, score minimum 550).

Structure du programme : L’enseignement est délivré en Anglais. Les étudiants doivent avoir acquis 120 ECTS à l’issue du master. Les étudiants doivent valider un minimum de 30 ECTS en Biologie du Développement à l’UPMC et de 30 ECTS dans le parcours choisi (Biologie des Systèmes, Biologie de l’Evolution ou Sciences Cliniques) avec au moins un semestre de mobilité dans l’Université partenaire. Ces conditions permettent l’obtention d’un double diplôme de Master, un émanant de l’UPMC et l’autre de l’Université partenaire dans laquelle la spécialisation a été suivie.

Dans cette rubrique